La main qui touche un four chaud, une éclaboussure d’acide, un choc électrique,… Les risques de brûlures sont partout ! Très souvent les blessures, bien que très douloureuses, sont bénignes. Mais dans certains cas, la venue des secours d’urgence est nécessaire.

En fonction de sa localisation, de son étendue et de son état, la brûlure peut amener à une défaillance du système circulatoire ou respiratoire. SI vous êtes témoin d’un tel accident, vos bons réflexes pourront sauver une vie ou éviter de graves séquelles.

I/ Brûlure simple ou brûlure grave ?

Votre objectif en cas de brûlure sera d’identifier sa nature et sa gravité afin d’évaluer les bons gestes à avoir.

• Une brûlure simple : La brûlure n’est pas plus grande que la taille de la moitié de la paume de la main du blessé. Elle est rouge ou présente une cloque.

• Une brûlure grave : on distingue plusieurs types de blessures graves.

  • Une grande superficie : la brûlure forme plusieurs cloques et s’étend sur une surface supérieure à la moitié de la paume de la main de la personne brûlée. On s’alarmera aussi de toute rougeur étendue de la peau pour un enfant (coup de soleil généralisé, eau du bain trop chaude,…).
  • La blessure est profonde : on observe alors des traces blanchâtres et/ou noirâtres. Même si la personne ne ressent pas de douleur, la blessure est grave ! Il arrive en effet que les terminaisons nerveuses soient détruites.
  • L’emplacement : sont considérées comme graves les brûlures sur le visage, le cou, les mains, les articulations et autour des orifices naturels.
  • Son origine : si la brûlure a pour origine l’électricité, un produit chimique ou radiologique, elle doit être considérée comme grave.

“400 000
personnes sont brûlées chaque année en France”

II/ Comment réagir ?

Le premier réflexe à avoir face à une brûlure et de la refroidir en y faisant ruisseler de l’eau du robinet (tempérée et pas froide). Cela permettra de réduire la zone de la lésion et apaisera la douleur. Ne faites pas couler de l’eau directement sur la lésion, le jet viendrait la “frapper” en faisant plus de mal que de bien.

Vous pouvez enlevez les vêtements situés sur la lésion si (et seulement si) ils ne collent pas à la peau.

A/ Brûlure simple

Dans le cas d’une brûlure simple, il vous suffira de continuer à refroidir la plaie avec de l’eau jusqu’à ce que la douleur disparaisse. Vous pourrez ensuite panser la plaie, en évitant de mettre de l’adhésif sur la zone lésée. Il n’est pas utile d’appliquer quoi que ce soit sur la peau avant le pansement.

Ne percez pas les cloques ! Elle sont étanches et contiennent un liquide (la lymphe) qui protège la lésion. Les cloques représentent une protection contre les infections.

Quand consulter un médecin ? S’il s’agit d’un enfant ou d’un nourrisson même pour une brûlure simple. Également en cas de fièvre, si la blessure s’agrandit ou si celle-ci est très chaude, gonflée, rouge ou douloureuse.

 

 “10 000
personnes sont hospitalisées chaque année compte tenu de la gravité de leur brûlure”

 

B/ Brûlure grave

Dans le cas d’une brûlure grave, il faudra prévenir les secours une fois le refroidissement de la blessure commencée. Les secours vous indiqueront ensuite la démarche à suivre en fonction de la blessure et de la personne.

Contrairement à la brûlure simple, il ne faut pas appliquer de pansement. La lésion doit rester visible. Vous devez également toujours être avec le blessé afin de pouvoir suivre son état.

Dans le cas d’une brûlure avec un produit chimique la démarche sera la même, rincez en y faisant ruisseler de l’eau et prévenir les secours. Si des vêtements sont imbibés de produit il faut les retirer en prenant soin de vous protéger pour ne pas vous brûler. Si la personne a ingéré un produit chimique qui l’a brûlée, ne la faites pas vomir et ne lui donnez rien à boire. Pensez à garder l’étiquette afin d’informer correctement les secours.

 

1/3
des hospitalisés pour brûlure sont des jeunes enfants âgés de moins de 5 ans”

 

En cas de brûlure dû à un choc électrique, la première chose à faire avant d’aider la personne blessée est de vous protéger en arrêtant la source électrique. Vous pourrez ensuite lui venir en aide en faisant ruisseler de l’eau sur la brûlure et en appelant les secours. Les chocs électriques peuvent entraîner un arrêt cardiaque, soyez donc vigilant !

Enfin, en cas de brûlure interne résultant d’une inhalation de fumées ou de vapeurs très chaudes, installer la personne en position assise. Elle se sentira ainsi mieux en cas de gêne respiratoire. Les secours vous donneront la démarche à suivre en attendant leur arrivée sur place.

 

 

Les brûlures sont des blessures pouvant être dangereuses, pour lesquelles il est nécessaire d’agir rapidement. Si vous êtes témoin d’un accident vous êtes maintenant capable d’agir en conséquence. Vous sauverez peut-être une vie ou vous éviterez de graves séquelles à quelqu’un demain.